I love Cornel Windlin


Je viens de recevoir le dernier TATE etc., magazine des fameuses galeries anglaises du même nom dirigé par le zurichois Cornel Windlin si réticent sur la toile…
Blancs extrêmement mouvants, grilles simplissimes, rectangles d’empagement très pleins, presque sans marge, esthétique retenue du choc des effets de superposition, raffinement d’un traitement qui distord les conventions typographiques classiques (fers à gauche avec retraits d’alinea, décalages plasticiens des entrées de ligne bloc…), intégration de typographies vernaculaires ou kitsch dans l’espace de la tradition typographique latine de classe. Retour à l’ordre subtil d’un classicisme qui aurait englobé les leçons de la radicalité moderniste et la polyphonie dandy de la postmodernité intellectuelle et citationelle… Bref, un fonctionnalisme suisse rénové !

digg-moi |

Transmettre





email-moi | imprime-moi