Salon lourd

generalrandompuissancerandompuissance2u(l).snotwhatifnotwhatif2bedfordpressbedfordpress2dextersinisterdextersinister2dotdotdotdotdotdot2kaugumnikaugumni2whitenightwhitenight2counterprintcounterprint2chardonchardon2chardon3lobsterlobster2Le Salon Light, annoncé comme un salon presque alternatif de l’édition d’art, est en train de devenir la fête du graphisme d’édition de haut vol. Un salon lourd donc, où l’on découvre moins qu’on vient compléter sa bibliothèque des trésors si difficilement rencontrables dans nos bonnes librairies souvent si peu spécialisées. Voici les traces de mes acquisitions. hasard objectif et moyens budgétaires…
De haut en bas :
Général général général, les nouveaux graphzines mutiques de Toffe, sur le fil de la suspension relayée par la toile, concentrés sur les productions de leurs invités arty.
Random, le projet de série éditoriale mixant aléatoirement les dessins des 4 dessinateurs du collectif Modèle puissance pour autant de modèles uniques.
(Un)limited store explorant toujours avec brio les potentialités du journal en tant qu’espace potentiel de l’exposition artistique.
Not what if / What if not, le récent observatoire de l’avant garde de la recherche du design graphique Task newsletter #2, designé par le merveilleux Alex deArmond à la toujours si impressionante Werkplaats Typografie.
Les admirables productions des Bedford Press, organe éditorial de l’Architectural Association sous l’égide de Zak Kyes, Wayne Daly et Gregory Ambos.
Nicosia this week, le guide alternatif de la Biennale 2006 Manifesta 6, avortée dans une Chypre explosive qui ne pouvait renoncer à ses divisions par le Werkplaats Typographie toujours, soit Louise Dossing, Darcy Jeffs, Toshimasa Kimura, Jeff Ramsey, Susanne Stetzer, Layla Tweedie-Cullen et Karen Willey sous l’égide de Maxine Kopsa et Armand Mevis.
Dot dot dot été 2004, numéro déjà ancien mais toujours détonnant de l’indispensable revue de théorie art-musique-langage éditée par Dexter Sinister soit Stuart Bailey et David Reinfurt et Sarah Crowner épaulé par Peter Bilak.
The noble savages, zine monographique urgent, originaire et orné de Rasmus Svensson chez les micro-éditions indispensables Kaugumni.
L’intrigant et manifestement politique White Night before a Manifesto de Metahaven, mai 2008.
L’incroyable terrain de jeu langagier, moderniste, expérimental, retenu, sur le fil de l’ornement et sensible aux matières de l’expression du vieux maître du Werkplaats, Karel martens : Counterprint.
La publication systématique, simple et forte réalisée par Adriaan Mellegers à l’occasion de l’exposition La Pratique de Nicolas Chardon au Centre d’Art d’Hénin-Beaumont, février 2008.
Toujours aux éditions it:, Lobster, page sucker numéro 4 , série typologique drolatique et fantasmatique et questionnement du flux imagier du net conçu par Ludovic Burel et mis en page par Regular (Jean-Marie Courant).

digg-moi |

Transmettre





email-moi | imprime-moi