Burning with desire

Dans sa série Burning with desire, Katja Mater photographie tout le contenu de livres sur un même négatif. Cette sorte de palimpseste mené à l’échelle de l’ensemble d’un ouvrage, en se donnant l’ambition de délivrer le tout d’un contenu, l’efface paradoxalement, rappelant la définition du bruit blanc chez Umberto Eco qui n’est pas l’absence d’information, mais au contraire sa trop grande abondance…

digg-moi |

Transmettre





email-moi | imprime-moi

1 commentaire pour ″Burning with desire″