Partage du sensible

man-platecommissionedbeach-scenefemmespavotcollageJacques Rancière nous rappelle les liens complexes qui lient image et texte, visible et dicible. Fidèle à sa mission d’émancipation, il défend l’image contre un double déterminisme historique qui l’associerait et la réduirait, avec Greenberg et la modernité, à son autonome et brutale « présence », et symétriquement avec le tournant linguistique des années structuralistes, à une sorte de texte visuel. Il y aurait selon lui « du visible qui ne ferait pas image » et inversement des images qui « s’émanciperaient de la visualité », « des images qui sont toutes en mots ». Dans les champ et les hors champ ou les hors cadre de l’image, dans les temps longs de la rencontre avec l’image, les après et les avants, se joueraient tout un jeu de relations et de partage du sensible entre le verbal et le visuel. Le visible peut être « reconfiguré », et pas seulement par la critique picturale, en littérature. Le texte, en s’intéressant à la description, peut connaître des « tournants picturaux ». L’image est aussi le fruit de traditions littéraires et rhétoriques.
De son côté, William J. Thomas Mitchell avec lequel Rancière échange dans un entretien passionnant du Art Press de Décembre 2009, déclare qu’une telle émancipation des images se joue non pas dans « le refus des images d’êtres réduites au langage », mais dans la revendication statutaire « d’obtenir les mêmes droits ». Et que cette émancipation hiérarchique de la visualité vis-à-vis du texte, liée à des hiérachies socio-culturelles de l’ordre de la classe et au sexe, doit s’accompagner symétriquement d’une « émancipation vis-à-vis des images », soit une émancipation du spectateur vis-à-vis de ces images dont l’anagramme est magie.

Cette mixité mouvante du régime esthétique me renvoie à mon amour inconditionnel pour Francis Picabia et John Baldessari, pour cette façon de sans cesse mettre en crise leur allégeance à la pulsion scopique et, en même temps, leur dénudante inclinaison aux distantes réflexions du langage. À ce jeu entre l’implication et l’explication, la monstration et la démonstration, l’engagement et la critique, l’énonciation et la dénonciation…

Illustrations : John Baldessari Repair/Retouch Series: An Allegory About Wholeness, 1976 (Plate and Man with Crutches) ; Commissioned Painting: A Painting by George Walker 1969 ; Beach Scene Nuns Nurse (with Choices), 1991.
Francis Picabia Deux femmes aux pavots, 1942-44 ; Collages Dada alphabet et dessin, Vers 1921-1922.

digg-moi |

Transmettre





email-moi | imprime-moi