Mitim

Mitim. Trois lettres interpolées en palindrome. /Mit/, en néerlandais comme en allemand avec. Trois sommets, un effet de symétrie et de circulation. La structure triadique du signe. De ce qui tient lieu. De ce qui relie. Signifiant, Signifié, Référent.

Mitim, une typographie dessinée par Radim Pesko pour Dot dot dot. À nouveau trois signes et une diffusion. Trois points qui se suivent et invitent à la poursuite, même si la périodicité de cette indispensable revue a cessé après 10 ans et vingt numéros.

Mitim, plus qu’un simple dessin de caractère, si toutefois cette expression a un sens, un projet artistique auto-réflexif. Un alphabet qui évolue et s’adapte au cycle des parutions de la revue.

Mitim, Un romain de labeur plutôt robuste et stable. Un caractère aux empattements justement triangulaires, mais qui se changent rapidement en empattements filiformes. Un romain entre ancien et moderne selon l’expression de Francis Thibaudeau. Un dessin globalement géométrisé cultivant dans le détail d’étranges effets de rupture. Formes angulaires qui s’infléchissent sans préavis. Empattements biseautés. Soudaines terminaisons enroulées. Fûts décrochés. Apexs bouchés ou traverses distendues. Italiques inversées…

Mitim, une typographie prise de secrets envies de mouvement et de collection. Tout un répertoire de formes maniéristes et de références historicistes qui rappellent ces Elzévirs tardives du XIXe ou du début XXe. Ces incises éclectiques qui reprenaient les alphabets de l’âge classique et aristocratique à l’ère de l’industrie et de la démocratie. Ces fontes qui, déjà, étaient des images d’alphabets, des typographies écho, des abécédaires réfléchis…

Mitim, dans sa version Gamma, une fonte de recueil développée avec Louis Luthi, observateur des formes spéculatives et narratives de la graphie. Un vocabulaire de collecte, regroupant différentes figures historiques — populaires, commerciales ou savantes — de graphies typisées. Marque jaune, point d’ironie, hermine bretonne, emblèmes des cigares du pharaon, pictogramme disneyen… Efforts vers le symbolique, l’abstraction culturelle consentie, la typographie enfin, entre image et lettre, magie et calcul.

Illustrations, de haut en bas : Mitim Gamma, pictogrammes ; Mitim Kappa italique ; Mitim Lambda ; Mitim Theta capitales ; Dot dot dot n°13, quatrième de couverture.

digg-moi |

Transmettre





email-moi | imprime-moi

30 commentaires pour ″Mitim″

Laisser un commentaire

(obligatoire)
(ne sera pas affiché) (obligatoire)