Pessa’h

greaudUne image du dénouement de Sans titre (Une prophétie), que Loris Gréaud présenta en 2006 au Palais de Tokyo. La résolution fictionnelle des dégradés de forme d’une image obsédante en attente de contenu. Celle qui s’impose à Roy après sa confrontation avec un Ovni dans le fameux Rencontre du troisième type de Spielberg. La silhouette récurrente de cette colline primordiale, montagne noire, cône volcanique en attente de réveil, lieu traditionnel de la rencontre des hommes et des dieux, que Gréaud transporta d’abord de nuit dans les rue de Paris avant de l’exposer puis de la libérer dans les airs…
Tout cela pour souhaiter à tous et à chacun d’excellentes vacances de Pâques, emprunté à l’hébreu Pessa’h… Il passa [par dessus], passage…

digg-moi |

Transmettre





email-moi | imprime-moi