Production générale

christophej2christophej61christophej71christophejchristophej3Le graphisme n’est rien, le « graphique » est mon métier.
Qu’est-ce que le graphisme ? Donner forme, donc, dans un premier temps, ôter forme : user de procédés, d’opérations et de dispositifs de dislocation des signes et symboles du visible bavard – le vu, le lu et le « à-devoir-être-vu », le « à-devoir-être-lu ».
L’énonciation d’une topographie devient le discours d’une topologie, la redondance asymptotique graphique est nécrosée : « Il le sentait sur sa tempe comme le mur sent la pointe du clou qu’on doit enfoncer en lui. Donc il ne le sentait pas. » Kafka désigne la forme graphique accomplie : Ne pas la sentir. Lapidaire et si acérée qu’imperceptible, insensible à elle-même, indolore puisqu’hétéroscopique.
La correspondance entre le « devenir-forme » et le « à-devoir-être-forme » est ma doctrine graphique.

Christophe Jacquet (Toffe) & Manuel Joseph

digg-moi |

Transmettre





email-moi | imprime-moi

2 commentaires pour ″Production générale″

  • « Laura »
    le 5 novembre 2010 a 17:01

    -

    Est-ce que ce texte est une blague?

  • « Thierry »
    le 5 novembre 2010 a 20:13

    -

    Peut être pas seulement :)