Travail de rivière

Le travail de rivière écrit par Laure Limongi et troisième opus de la série des livres bizarres mis en forme par Fanette Mellier dans le cadre de sa résidence au pôle graphisme de Chaumont vient de sortir en Librairie chez les éditions Dissonance.
Un objet étrange et raffiné qui sait rendre à la littérature pour adulte le merveilleux et le mystère du livre illustré pour enfant. Un objet à la facture habitée qui impose une qualité d’attention à toutes les dimensions du livre.
Un objet qui me semble parfaitement refermer la triade des livres bizarres en ce qu’on sent en lui à la fois de l’adéquation métaphorique au thème (sans littéralité) de Dans la zone d’activité et le genre d’envoûtement travaillé comme au cœur des matières mêmes du livre de Bastard battle. Un genre de maturité qui nous fait regretter que cette collection puisse s’arrêter à cette trilogie. Certes trois est un des chiffres magiques de la complétude (la sainte trinité, les trois rois mages, le trium virae…) mais quatre aussi (les quatres rivières ou les quatre colonnes du paradis, le carré magique pythagoricien, les quatre chevaliers de l’apocalypse)… Du reste, les trois mousquetaires étaient quatre !

digg-moi |

Transmettre





email-moi | imprime-moi

1 commentaire pour ″Travail de rivière″

  • « Florian »
    le 16 février 2009 a 16:17

    -

    pis il ya aussi les « trois frères » des Bourdon, Legitimus et Campan qui a quand même marqué l’histoire du cinematographe.